Manger

Soupe de fanes de carottes

A la vue du titre que je viens d’écrire, je suis sûre que vous vous attendez à lire ici une recette avec les ingrédients, le temps de préparation et bla bla bla… Et bien non, d’autres savent faire ça mieux que moi. Cet article n’a donc pas pour vocation de vous lancer une recette à réaliser à la maison étape par étape mais plutôt de vous montrer étape par étape pourquoi j’en suis arrivée à réaliser celle-ci.

Il y a déjà plusieurs années que mon mari et moi tentons d’améliorer la manière dont nous nous alimentons quotidiennement. Au départ, tout est parti d’un constat simple « le gaspillage ». Je ne parle pas ici de zéro déchet, ni du bio. Et non désolé cet article n’est pas là non plus pour vous parler des tendances alimentaires du moment ! Je disais donc que mon mari et moi n’arrêtions pas de jeter des aliments car nous achetions trop, ce qui nous faisait envie sans même réfléchir au menu ni même au coût de tout ça !

En faisant ce constat, nous avions décidé il y a de cela trois ans de nous lancer dans l’aventure avec l’application « we cook ». C’est une application simple : il suffit de rentrer les aliments le type de menu recherché, le temps de préparation souhaité, les allergies et nous voilà avec une semaine établie avec en résultat la liste de course faite. Rapidement, nous nous sommes rendu compte des effets sur notre porte-monnaie mais aussi sur notre découverte des goûts et des sens.

Nous avons suivi ce guide pas à pas pendant plusieurs semaines en s’octroyant parfois quelques changements et en quelques semaines et mois, nous mangions mieux et sans jeter. Je précise encore une fois que cette inscription à « wee cook » n’avait pas pour vocation de mincir ni de devenir végan mais nous nous sommes peu à peu ouverts à d’autres modes d’alimentation.

Nous étions vraiment satisfaits de notre démarche et de l’évolution dans notre façon de manger. Seulement, la base de données des menus de « we cook » ne devait pas tant être étendue que ça et les repas prévus étaient souvent les mêmes. Sans compter le coût de l’application !

C’est pourquoi depuis quelques temps, nous avons décidé de changer notre manière de faire. Alors après cet opus, vous vous demandez à quoi sert cet article, pourquoi elle nous parle de tout cà ??!!

Mon but ici est de vous montrer ou plûtot de vous prouver que l’on peut manger plus seinement , plus variés , plus rapidement aussi et s’en alourdir le porte-monnaie bien au contraire. Je ne suis pas la mère parfaite qui mitonne dans son petit tablier les bons petits plats pour son mari (cela est dit !).

Sur le temps de midi, un jour une collègue me dit en voyant mon plat préparé la veille :

Mais tu manges des moules? A quel moment tu t’es dit, tiens je vais préparer des moules? T’en avais dans le frigo? Tes enfants mangent des moules ?

Et bien oui ma chère j’en ai dans le frigo et j’en ai plutôt dans mon menu préparé à la semaine. Par ce que depuis quelques temps, nous prévoyons nos menus à la semaine, des menus équilibrés, de saisons et variés . Ces menus sont issus de livres, magazines, blogs culinaires… Voici donc l’organisation de la mère qui essaie d’être parfaite et parfois ça y ressemble… (un tout petit peu). Je récupère l’ensemble des ingrédients des différentes recettes et je concocte ma petite liste de courses. Ca prend un peu plus de temps mais plus besoin de se dire :

On fait quoi cette semaine, on mange quoi? (là tu vois ton mari looker les côtes de boeuf), T’as des idées toi? Mince, il me manque des ingrédients !

Ces soirées qui finissent souvent en gnocchis à poêler dans l’assiette avec la demi tranche de jambon (oui je sais, pas trop de proteines le soir !)…

Voila comment on en arrive dans un second temps à se demander comment encore améliorer les choses comme ne pas gaspiller les épluchures… J’avoue que jusqu’ici ayant des poules, je ne me posais pas tellement la quetion mais la semaine dernière mon mari a réalisé des chips de feuilles de blettes et je me suis dit qu’il y avait peut être là une solution… D’autant que nous sommes dans un contexte particulier de confinement lié au coronavirus, et qu’utiliser les restes et ne pas faire du gapillage est sans aucun doute la manière de tenir plus longtemps, de faire des économies et de manger encore une fois plus seinement.

Nous voilà donc un vendredi soir devant Koh Lanta à regarder comment éviter de jeter les fânes de carottes utilisées. Chercher une recette plutôt que d’inventer, encore un gain de temps quand tellement de gens aujourd’hui produisent des recettes sur des blogs exceptionnels. Comme je vous le disais, je ne l’ai donc pas inventé mais la photo vous prouve qu’avec un frigo rempli d’ingrédients sains et prévus pour la semaine, tout est possible !

Merci à cette blogueuse « La raffinerie culinaire » pour la recette : http://laraffinerieculinaire.com/soupe-de-fanes-de-carottes-au-saint-moret/

J’espère tout de même ne pas passer mes soirées à chercher comment cuisiner les épluchures… A bientôt pour de nouvelles aventures culinaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *