Vibrer

Pâques en confinement

Et oui ce n’est pas parce que la fête de Pâques est particulère cette année qu’il ne faut pas la fêter !

Il y a de cela quelques jours, nous avons reçu par ma mère une commande de chocolats pour Pâques justement. Nous avons mon mari et moi-même rangé discrètement tous les chocolats dans le frigo extérieur en se disant mutuellement qu’il ne fallait pas envoyer notre grande fille Charlotte chercher quelque chose dans le frigo.

Bien-sûr quelques jours plus tard, ma fille, 5 ans, chose qu’elle ne fait jamais, ouvre le frigo dehors et dit :

Maman, il y a pleins d’oeufs en chocolat dans le frigo !!! Pourquoi ils sont là ? C’est pour Pâques c’est ça? C’est bientôt Pâques ? Oui Oui Oui

Dans ce petit moment de bonheur intense, mon mari et moi, on se regarde à savoir quoi répondre. Voici donc l’histoire sortie de nulle part expliquée ce jour :

Tu vois ma chérie avec le confinement, le lapin de Pâques a dû déposer les oeufs en avance dans le frigo pour être sûr de ne pas en oublier le jour prévu ! Il ne faut surtout pas que tu montres que tu les as vu sinon il risque de ne pas repasser pour les déposer.

Mon dieu à cet instant je me suis demandée si l’excuse allait fonctionner et visiblement oui vu la folie qui s’est emparée de ma fille !! Elle a même raconté cette histoire à toutes les personnes qu’elle a pu contacter jusqu’à aujourd’hui, dimanche de Pâques !

Nous voilà donc réveillés à 6h30, heure plus que matinale pour célébrer déjà dans notre lit la fête tant convoitée !! Mais voilà comment prendre la place du fameux lapin de Pâques et installer discrètement dans le jardin toutes ces friandises ??!!

Mission commando du mari qui passe par la fenêtre de la chambre du deuxième étage en se servant du toit de la cabane l’air de rien pour aller déposer les oeufs dans le jardin pendant que j’occupe mini-pouce à créer une nouvelle recette healthy du petit déjeuner. Et le voilà avec nous, ni vu ni connu…

Après un bon petit déjeuner, nous voilà donc à la recherche de ces fameux oeufs de Pâques !

Ce que je retiens de cette histoire c’est la magie qui règne chez nos enfants même dans les moments les plus difficiles… Ils ont l’oeil brillant et heureux. Je suis toujours émue et heureuse de voir ce que de tels moments peuvent procurer chez nos enfants. Rien n’est pourtant bien complexe à mettre en place mais le regard de ma fille en vaut le détour. On se serait cru le soir du réveillon après le passage du lutin de Noël dans le jardin (allias « Belle maman »). Mais cela est une autre histoire…

Apprenez qu’à chaque moment difficile, il suffit d’accrocher le regard d’un être qui nous est cher dans certains moments comme ceux-là, magiques pour éprouver à son tour un bonheur intense.

Merci encore une fois au lapin farceur qui a déposé toutes ces bonnes choses dans le frigo et merci à mon mari d’avoir pensé à bâtir une cabane sous la fenêtre de notre chambre.

Joyeuses Pâques !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *